Salon du livre de Granville

     16 juillet 2023 

 Salle du Hérel

10h - 18h30

Les auteurs invités seront déterminés au cours des premiers trimestres 2023

 
                                                                                                                 Rencontres dédicaces
                                                                                                                        Samedi 15 juillet 2023, 14h30-17h30 
                                                                                                                       Voir programme ci-dessous

Le Salon du livre 2023, après celui de 2022, renoue avec une manifestation qui, jusqu’en 2017, a fait partie de l’histoire de la ville et de ses environs.  Les invités seront déterminés ultérieurement, au cours du premier trimestre 2023. Le salon prend en compte la spécificité de la ville, héritière d’une tradition maritime qui conjugue toutes les activités humaines liées à la présence d’un port, à son arrière-pays et en général à son ouverture régionale et nationale. Adossé à cette caractéristique, il témoigne d’un intérêt particulier pour la littérature de voyage. Ayant vocation à enrichir les liens des auteurs et des lecteurs, le Salon veille à accueillir du côté des auteurs la plus grande variété possible de genres littéraires, et du côté du public, la plus grande diversité d’âges et de catégories sociales ; ce dans le respect d’un équilibre général de la manifestation. Enfin,  le Salon prend tout son sens avec ses partenaires essentiels: la Mairie de Granville et le Centre Culturel Leclerc. 


                                                       BILAN DU SALON 2022

LE MOT DU PRÉSIDENT, JEAN-NOËL BENOIT Je tiens à remercier les membres du bureau, mais aussi les bénévoles pour leur disponibilité, leur engagement, leurs marques d'intérêt et leur efficacité, qu’il s’agisse de la mise en place de la salle ou de l’accueil du public. Les retours des écrivains vers nous, par courriel, sont nombreux et sans équivoque : ce Salon, grâce à ces efforts, est une réussite. Du reste, nous avons compté 800 entrées pour la seule journée de dimanche, auxquels il faut ajouter pour les rencontres-dédicaces du samedi après-midi, animées par Yves Bourget, environ 150 personnes. C’est la juste récompense d’une entreprise de longue haleine, accompagnée, neuf mois durant, par des partenaires privés (librairie Leclerc) et publics (mairie, intercommunalité, département et région) qui nous ont fait confiance. Le salon avait un passé, il a désormais un avenir. 

LE MOT DU VICE- PRÉSIDENT, JACQUES CHOQUE Chargé des relations avec les auteurs et les éditeurs, j’ai trouvé un réel plaisir à communiquer, dans un premier temps par courriels, avec des personnes d’emblée enthousiastes à l’idée de pouvoir venir à ce salon, bien sûr pour y dédicacer leurs ouvrages mais aussi pour y faire de belles rencontres. J’ai eu ensuite le plaisir de me retrouver « physiquement » aux côtés de mes consœurs et mes confrères ! Certains étaient là pour leur premier salon ! D’autres retrouvaient avec bonheur ce salon qui reprenait vie après son arrêt en 2017. A lire tous les premiers témoignages reçus, ç’aura été une très belle journée pour tout le monde : les auteurs, les visiteurs et les organisateurs ! Quant à l’après-midi du samedi, sous l’impulsion d’Yves Bourget, les rencontres-dédicaces ont permis de découvrir la pensée et l’œuvre de cinq auteurs. Le public a répondu présent, et nous avons dû ajouter des chaises ! Pour des organisateurs d’évènements, c’est une grande satisfaction ! 

LE MOT DE JEAN-MARC JULIENNE J’ai accepté d’être le trésorier de l’Association du salon du livre à la demande de mon ami Jean-Luc Tabard car comme de nombreux Granvillais et non Granvillais, je regrettais la disparition de cette manifestation. Sous la houlette de Jean-Noël, a été créée une nouvelle formule avec des moyens limités, certes, mais une conviction forte. Mon rôle aura été de faciliter les contacts avec les différentes institutions. De fait ma connaissance des arcanes politiques aura, je crois, permis à quelque niveau que ce soit, d’éveiller l’attention et d’obtenir les aides qui nous étaient indispensables. Les différents partenaires publics qui nous ont soutenus semblent d’accord pour intensifier leur aide, si nous renouvelons l’expérience. A charge à nous de faire un bilan sans concession en vue d’une formule encore plus réussie. J’appelle de tous mes vœux le renouvellement de ce salon du livre, qui vient de vivre un réel succès. 

ET SURTOUT UN GRAND MERCI AUX MEMBRES DU BUREAU ET AUX BÉNÉVOLES SANS QUI RIEN N’AURAIT PU SE FAIRE.